Ils sont vulnérables, et nous les exploitons…

« Si le paradigme doit un jour changer, ce sera parce qu’il existe un mouvement populaire qui promeut un message simple, clair et sans équivoque : si les animaux comptent moralement, nous ne pouvons pas les manger, les porter, ou les utiliser de quelques manière que ce soit comme des ressources à l’attention des humain-e-s. »

– Gary L. Francione et Anna Charlton
Extrait du livre « Advocate for Animals, an Abolitionist Vegan Handbook« 

ScreenHunter_2107-Nov.-25-11.41

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s