Quelques questions à Greta Thunberg

Le site du célèbre quotidien britannique « The Guardian » a récemment mis en ligne la possibilité de poser des questions à la jeune militante écologiste Greta Thunberg, très médiatisée depuis plusieurs mois et devenue en quelques temps le porte-flambeau des revendications environnementalistes, et surtout de la lutte contre le changement climatique.

Le professeur Gary L. Francione a donc profité de l’occasion pour s’adresser à Greta Thunberg :

« Chère Greta,

Une étude récente à Oxford indique clairement qu’une alimentation végane est la chose la plus significative que nous pouvons faire pour prévenir une catastrophe climatique. Une transition généralisée vers une alimentation végétalienne ne viserait pas seulement une réduction des gaz à effets de serre, mais aussi le problème de l’acidification globale, l’eutrophisation, et l’usage des terres et de l’eau. Un autre travail récent à Oxford démontre qu’une réduction massive de la consommation de viande est nécessaire pour éviter une catastrophe climatique. Nous parlons là de personnes mangeant 75% de boeuf en moins, 90% de porc en moins et moitié moins d’oeufs. Parce que beaucoup de personnes ne réduiront pas leur consommation jusqu’à ces niveaux, l’obligation incombe à celleux qui sont concerné.e.s par la question de l’élimination complète des produits animaux. Une récente étude de l’Université de Harvard montre que le Royaume-Uni serait à même de se maintenir et de combattre le changement climatique en faisant revenir les terres utilisées par l’élevage à l’état de forêts : « convertir les terres actuellement utilisées pour le pâturage et l’élevage en les faisant revenir aux forêts pourrait absorber l’équivalent de 12 années d’émission de carbone. »

Tous ces éléments pointent clairement vers une seule direction : bien qu’une transition généralisée au véganisme puisse ne pas être suffisamment efficace pour inverser à elle seule la catastrophe climatique, elle est avec certitude nécessaire d’un point de vue pratique compte tenu du temps qu’il nous reste pour agir. Une transition vers une alimentation végétalienne est la seule chose que nous pouvons faire et qui ne requiert pas d’innovation technologique, qui reste incertaine, ou d’action gouvernementale qui, en tentant de faire des compromis afin de défendre au mieux les intérêts des entreprises, ne fait habituellement qu’empirer la situation.

Je vois que vous êtes végane. C’est fantastique.

Mais « Extinction Rebellion », que vous soutenez, non seulement ne promeut pas le véganisme, mais est hostile au véganisme.

Pourquoi supportez-vous « Extinction Rebellion » ? Pourquoi n’utilisez-vous pas votre audience pour faire une déclaration claire et sans équivoque qu’une transition généralisée vers une alimentation végane est nécessaire pour prévenir une catastrophe climatique (et aussi pour promouvoir la non-violence) ?

Merci.

Gary L. Francione

Professeur, Université de Rutgers »

61055310_2457282577624815_8974136093985210368_n

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s