Parution prochaine d’un nouvel ouvrage du professeur Gary L. Francione

La fin de l’année doit voir la parution (en anglais uniquement pour débuter) d’un nouvel ouvrage du professeur Gary L. Francione, « Why Veganism Matters – The Moral Value of Animals » (Pourquoi le véganisme compte – La valeur morale des animaux).

97259431_3233999413286457_5205355214332231680_o

« La plupart des gens s’intéressent aux animaux, mais seule une infime partie d’entre eux sont véganes. Les autres considèrent souvent le véganisme comme une position extrême. Ils ne croient certainement pas qu’ils ont une obligation morale à devenir véganes.

Gary L. Francione – le principal et le plus provocateur des spécialistes de la théorie et des droits des animaux – démontre que le véganisme est un impératif moral et une question de justice. Il montre qu’il y a une contradiction à penser que les animaux sont moralement importants si l’on n’est pas également végane, et il explique pourquoi cette conviction devrait logiquement conduire tous ceux qui la défendent au véganisme. Francione démantèle la sagesse conventionnelle selon laquelle il est acceptable d’utiliser et de tuer des animaux tant que nous le faisons « humainement ». Il soutient que si les animaux ont une importance morale, ils doivent avoir le droit de ne pas être utilisés comme une propriété. Cela signifie que nous ne pouvons pas les manger, les porter, les utiliser ou les traiter comme des ressources ou des marchandises.

Why Veganism Matters présente les arguments en faveur de la personnalité des animaux non humains et du véganisme d’une manière claire et accessible qui ne demande aucune base philosophique ou juridique. Ce livre propose un argumentaire persuasif et puissant à tous les lecteurs qui se soucient des animaux mais ne sont pas sûrs d’avoir une obligation morale à être véganes. »

 


 

Gary L. Francione est professeur de droit à la Faculté de droit de l’Université de Rutgers-Newark. Il a obtenu un baccalauréat en philosophie de l’Université de Rochester, où il a ensuite reçu la bourse Phi Beta Kappa O’Hearn, lui permettant de poursuivre des études supérieures de philosophie, en Grande-Bretagne. Il a ainsi complété une maîtrise en philosophie et un Juris Doctor à l’Université de Virginie où il a, par ailleurs, assumé les fonctions d’éditeur, pour la Virginia Law Review.

Suite à sa graduation, il a assisté le juge Albert Tat, Jr., du cinquième circuit de la Cour d’appel fédérale américaine, ainsi que la juge Sandra Day O’Connor de la Cour suprême des États-Unis. Il a été avocat associé chez Cravath, Swaine & Moore dans la ville de New York avant de rejoindre la faculté de droit de l’Université de Pennsylvanie, en 1984, où il est devenu professeur titulaire en 1987. Il a ensuite rejoint la faculté de l’Université Rutgers, en 1989.

Le professeur Francione enseigne le droit et, plus particulièrement, le droit animal depuis plus de 20 ans. Il a été le premier professeur à avoir enseigné la théorie des droits des animaux dans une faculté de droit américaine. Il a donné des conférences sur le sujet à travers les États-Unis, le Canada et l’Europe. Il a même été membre de la Guest Faculty de l’Universidad Complutense de Madrid. Il a participé à plusieurs émissions de radio et de télévision. Il est bien connu du mouvement de protection des animaux pour sa critique des lois de protection des animaux et du statut de propriété des animaux nonhumains, ainsi que pour sa théorie des droits des animaux exigeant l’abolition de toute forme d’exploitation animale.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s